Rando déconnexion

Jeudi 6 juillet, une dizaine de cadres ont lâché leur téléphone pour une randonnée. Un moment au calme, sans SMS ni mails.

Des champs, une forêt et quelques chevaux… Un véritable cadre bucolique au cœur d’Erbrée. Aux écuries de la Valière, une dizaine d’entrepreneurs et cadres se sont réunis, jeudi matin, pour une randonnée.

Pour y participer, une seule condition : laisser son téléphone dans la voiture. Même pour les irréductibles, impossible de tricher : « le réseau ne passe pas ici », s’amuse AudreyNguyen, vice-présidente en charge du développement et de la formation à la Jeune chambre économique du pays de Vitré.

« Comme une drogue… »

Une randonnée déconnectée pour des cadres devenus addicts. Un concept auquel Carine Peila-Binet a tout de suite adhéré : « Je suis de Quédillac, j’ai parcouru le département pour suivre cette randonnée ! »

Pour cette avocate rennaise, pas simple de se débrancher. « C’est dès le réveil. Le matin, au petit-déjeuner, je réponds aux mails. Pour venir jusqu’ici, j’étais aussi sur mon téléphone ». Cet empiétement sur la vie privée, Marie-Amélie Martin Martinière, agent immobilier chez Square Habitat à Vitré, en témoigne aussi : « Parfois, des clients m’appellent à 21 h. On a l’impression de ne jamais s’arrêter ».

C’est la première fois que la Jeune chambre économique du pays de Vitré organise ce rendez-vous. « J’ai entendu parler d’une randonnée déconnectée pour la première fois dans les Côtes-d’Armor, explique Audrey Nguyen. Je trouvais l’idée plutôt bonne ». Elle souhaite reproposer cette randonnée sans téléphone dans trois mois. Car, comme toutes les personnes présentes, elle aussi reconnaît : « notre téléphone, c’est comme une drogue… »

Et, avant d’arpenter les chemins, certains appréhendent déjà le retour : « Quand on va revenir, le téléphone va être plein ! »

http://www.ouest-france.fr/bretagne/la-chapelle-erbree-35500/la-chapelle-erbree-une-rando-pour-lacher-son-telephone-5119566

Retour en image :

Enregistrer

Enregistrer

juillet 19, 2017